Sur les ailes d'un livre
anipassion.com
Partagez
Aller en bas
avatar
Lana
Lecteur en chef
Lecteur en chef
Messages : 6372
Date d'inscription : 09/10/2015
Age : 34
Localisation : Au coeur de la Champagne

Roman noir LE VIOLON NOIR de Maxence Fermine

le Sam 7 Avr 2018 - 8:18



résumé


Blessé lors de la campagne d'Italie, le talentueux violoniste Johannes Karelsky trouve refuge à Venise, dans l'atelier de l'étrange Erasmus, luthier féru d'échecs. Une intense complicité, faite de silence et de musique, se noue entre les deux hommes. Au point qu'Erasmus souhaite partager son secret : un violon noir qui reproduirait le son envoûtant d'une voix de femme...


128 pages
Seuil
15 janvier 2003

_________________
avatar
Lulu Bouquine
Lecteur acharné
Lecteur acharné
Messages : 971
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 22

Roman noir Re: LE VIOLON NOIR de Maxence Fermine

le Lun 9 Avr 2018 - 18:25
Bonjour à tous,
conte découvert dans le cadre de la LC d'avril 2018.
ma note : 4,5 / 5 (un demi point de moins que "Neige" du même auteur dont je garde un excellent souvenir)
mon ressenti :
« Un roman est comme un archet, la caisse du violon qui rend les sons, c’est l’âme du lecteur » Stendhal
« Le violon noir », je vous propose de le savourer tel un songe éveillé bercé par la Mélodie* de Gluck ou un concerto pour violon de Mozart si vous préférez.
Un tout petit conte -  128 pages. Oniriques. Poétiques. Magiques. Des mots comme volés à un archet et une lectrice qui vibre à chaque note.
Son livret ? 1796, Venise, la rencontre de deux âmes artistes. Un violoniste, Johannes Karelsky, qui veut changer sa vie en musique et écrit un opéra imaginaire. Un luthier, Erasmus, qui veut changer la musique en vie et possède un violon noir. Un rêve, celui d’une voix féminine qui hante leurs nuits, pour magnifier l’opéra de l’un et donner corps au violon de l’autre.  Deux hommes, deux génies, un échiquier, un peu d’eau-de-vie et un violon aux notes célestes.
Wolfgang Amadeus Mozart a écrit : « La vraie musique est entre les notes ». Grâce à Maxence Fermine, la vraie poésie est entre les mots…
Je n’en dirai pas plus, à votre tour de jouer (ou de rêver) la partition du violon noir.

*  Mélodie extrait de l’opéra Orphée et Eurydice de C.W. Gluck


Louve Alpha je te souhaite une excellente lecture !

_________________
avatar
Lulu Bouquine
Lecteur acharné
Lecteur acharné
Messages : 971
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 22

Roman noir Re: LE VIOLON NOIR de Maxence Fermine

le Lun 9 Avr 2018 - 18:35
En bonus, je vous partage deux extraits :

" Deux mois plus tard. le vieil homme revenait à l’attaque.
- Combien de feuillets pour la partition ?
Johannes s’entendit répondre le plus sérieusement du monde :
- Cent soixante-sept.
- Combien de notes ?
- Dix-sept mille six cent vingt-trois, sans compter les soupirs.
- Et combien en avez-vous déjà composé ?
Johannes ne répondit pas.
En vérité, plus il composait son opéra, plus celui-ci devenait imaginaire. "

P56


"- Chaque âme possède sa part de rêve. En rêvant chaque nuit à cette femme étrange et belle, tu participes de ce principe.
- Ce qu’il y a de beau, dans les rêves, c’est qu’ils n’ont pas de limites, qu’ils donnent toutes sortes de pouvoirs.
- Bien sûr. En rêve, tout est possible.
- Et comment faire, pour que cela arrive aussi dans la vie ?
Erasmus ne répondit pas tout de suite. Il regarda longuement l’échiquier. Avec sa dame, il prit le fou de Johannes. Ensuite il but une longue rasade d'eau-de-vie, puis il regarda le violon noir pendu au mur. Enfin, se retournant vers Johannes, il dit :
- Vois-tu, les rêves, il faut finir par les briser. "

P60


Photographie : « Le violon d’Ingres » de Man Ray (modèle Kiki de Montparnasse) 1924 – Poème : auteur inconnu.


_________________
avatar
Louve alpha
Lecteur passionné
Lecteur passionné
Messages : 334
Date d'inscription : 03/09/2017
Age : 20

Roman noir Re: LE VIOLON NOIR de Maxence Fermine

le Lun 9 Avr 2018 - 19:10
Superbe chronique Lulu je suis impatiente de le lire
avatar
Louve alpha
Lecteur passionné
Lecteur passionné
Messages : 334
Date d'inscription : 03/09/2017
Age : 20

Roman noir Re: LE VIOLON NOIR de Maxence Fermine

le Lun 23 Avr 2018 - 12:31
Moi qui aime la lecture et la musique, me voila bien gâtée dans ce conte liant les deux avec tellement d'amour. Amour de la musique, de l'instrument mais également la passion d'un homme pour une femme.
L'auteur nous entraîne avec lui ou plus précisément son personnage, dans un fabuleux voyage en Italie. Ce Johannes grâce à qui nous ferons la connaissance d'Erasmus, vieil homme mystérieux mais également Luthier.
Ce fameux Erasmus dont la principale quête fut de vouloir créer le seul violon capable de reproduire la voix cristalline de l'amour de sa vie, ce son si envoûtant.
Toute cette histoire tourne autour de la magie de cet étrange instrument et son lien avec la voix humaine, et de cette même passion partagée par deux hommes.
L'auteur nous offre une merveilleuse ode à la musique et à l'amour, un doux poème qui se découvre avec délice, se lit avec delectation
avatar
Lulu Bouquine
Lecteur acharné
Lecteur acharné
Messages : 971
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 22

Roman noir Re: LE VIOLON NOIR de Maxence Fermine

le Lun 23 Avr 2018 - 13:28
cheers cheers waouh jolie chronique Louve !! bel hommage au livre
Je suis contente que tu aies autant aimé dévorer ce petit bijou , n'hésite pas à lire d'autres livres de M. Fermine. "Neige", très japonisant, devrait te plaire.


_________________
avatar
Louve alpha
Lecteur passionné
Lecteur passionné
Messages : 334
Date d'inscription : 03/09/2017
Age : 20

Roman noir Re: LE VIOLON NOIR de Maxence Fermine

le Lun 23 Avr 2018 - 14:24
Oui j'ai vraiment beaucoup aimé. Merci Lulu.
Pour "Neige" il faut que je vois ça il me tente beaucoup lui aussi.
Contenu sponsorisé

Roman noir Re: LE VIOLON NOIR de Maxence Fermine

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum