Sur les ailes d'un livre

Partagez
Aller en bas
avatar
Alexiane Th.
Chroniqueuse
Chroniqueuse
Messages : 380
Date d'inscription : 17/06/2017
Age : 24
http://marmiteauxplumes.com

LESLIE HELIADE

le Mar 16 Jan 2018 - 10:26



Nous avons eu le plaisir d'interviewer Leslie Héliade, suite à notre découverte de son roman La Clé d'Oriane. Vous pouvez en découvrir la Chronique ici


Pourrions-nous en savoir un peu plus sur vous ? Quel est votre parcours ?
Je suis professeur de lettres classiques (français, latin et grec ancien) mais j’ai cessé d’enseigner il y a quelques années pour partir en expatriation. Je change de pays tous les deux ans environ ! L’Inde, l’Allemagne et maintenant l’Australie.
J’écris depuis toujours. C’est aujourd’hui mon métier à part entière.

Avez-vous un petit rituel d’écriture ? Avez-vous des heures de prédilection pour écrire ?
J’ai deux enfants en bas âge et une vie bien remplie ! J’écris quand j’ai le temps… En général, je profite de mes quelques heures de libres pour travailler sur mes projets littéraires. Au quotidien, j’ai ma dernière de quatorze mois à garder. Je ne peux pas me concentrer vraiment donc je réponds aux emails, je fais vivre mon compte twitter…
Parfois, je m’isole en bibliothèque ou dans un café pour me couper du monde et du quotidien.

Pourquoi avez-vous préféré l’autoédition plutôt que celle à compte d’éditeur ? Aviez-vous tenté au préalable l’envoi de votre manuscrit ?

Au départ, je cherchais un éditeur. Mais les lettres de refus se sont succédé.
Je me suis donc lancée en indépendante, pour satisfaire mes proches qui me réclamaient mon prochain livre. Honnêtement, je n’imaginais pas du tout rencontrer un tel succès dans l’autoédition !

Qu’est-ce qui vous plaît dans le fantastique, la science-fiction ? Pourquoi ce genre et pas un autre ? Votre premier roman n’a rien à voir avec ce genre. La vie ailleurs est plus un roman contemporain, une sorte de témoignage ?
J’ai écrit trois romans très différents les uns des autres. Chez moi, l’écriture est un besoin. Si j’ai une idée, je peux me lancer sur n’importe quel sujet, d’où la diversité de mes thèmes.
Le fantastique, cela me fait rêver, m’éloigne de mon quotidien. J’adore imaginer des histoires qui sortent de l’ordinaire, j’adore regarder des films de SF, et surtout, je suis une addicte aux jeux vidéo depuis toujours. Je me suis amusée avec La Clé d’Oriane.
La Vie ailleurs est plus proche du récit de voyage : vivre en Inde est une expérience incroyable. Je souhaitais la partager et montrer les différentes facettes de ce pays si riche culturellement.
Le Bouton d’Anna, c’est de la chick lit ! Là encore, je me suis amusée.
Pour en revenir à La Clé d’Oriane, le livre est né d’une envie : faire sortir un personnage de son jeu vidéo pour qu’il apparaisse en chair et en os, dans la vraie vie !

Est-ce une volonté bien spécifique pour vous d’écrire un roman basé sur les MMORPG’s et la réalité virtuelle ?

Pas au départ. Je voulais juste inverser un peu les schémas habituels en mettant en scène une joueuse (et non un joueur !) avec son personnage. Je souhaitais que le héros soit un antihéros, loin du guerrier valeureux ou du mage puissant ! En réfléchissant sur le scénario, très vite je suis tombée dans une impasse : comment créé des liens entre la vision de mon héroïne et le joueur qui se cache derrière ? Il fallait que les deux se ressemblent physiquement. La réalité virtuelle et le thème du MMORPG se sont imposés comme une réponse évidente pour satisfaire aux besoins du scénario.

Quant aux personnages, sont-ils inspirés de vos rencontres ou de vos proches ?
J’essaie vraiment de ne pas m’inspirer de personnes réelles lorsque j’écris ! Les traits de mes héros se dessinent au fur et à mesure de l’intrigue. C’est assez amusant, d’ailleurs, car parfois des proches pensent se reconnaître et me posent la question… Si c’est le cas, ce n’est jamais conscient.

Comment vous est venue l’idée de créer Serrure ?
Ce personnage est inspiré directement des jeux de rôles. Les puristes auront sans doute reconnu en son prénom le personnage de Lock, un voleur de FF6 dont la traduction française serait… Serrure ! Physiquement et psychologiquement, c’est un mélange des univers de Final Fantasy et Dragon Quest.

Quant à Oriane ? Vous ressemble-t-elle ?
Oriane et moi n’avons pas grand-chose en commun, mais je me suis amusée à mettre en abyme ce personnage auteur de bande dessinée… Le lien entre la romancière et la dessinatrice me semblent évident.

Qu’avez-vous préféré mettre en scène ?
Le personnage de Serrure ! J’ai adoré l’écrire, il me rappelle les héros des jeux de rôles auquel je jouais quand j’étais jeune…

Qu’est-ce qui a été le plus difficile à écrire ?
J’ai eu du mal avec l’univers d’Ultima Land. Je ne voulais pas que le récit soit trop long mais je ne pouvais pas passer dessus rapidement… Il fallait trouver le juste milieu !

Vous êtes-vous inspirée de jeux vidéo en particulier ? Vous faites quelques références dans votre récit.
Au départ, j’étais centrée sur les jeux de rôles. Il y a d’ailleurs énormément d’allusions aux Final Fantasy qui ont bercé ma jeunesse.
Mais très vite, je me suis rendu compte qu’en me concentrant uniquement sur les jeux de rôles, mon lectorat risquait d’être perdu. Du coup j’ai ouvert à d’autres univers et je me suis souvenue de tous ceux que j’avais adorés :  Zelda, Secret of Mana, Pac Man, Tétris, Donkey Kong… Il y en a tellement !

Ne craignez-vous pas de froisser les puristes du monde des Gamers d’une quelconque façon ?
Pourquoi ? Je pense que La Clé d’Oriane s’adresse à un lectorat très large ! Un puriste s’amusera sans doute de reconnaître des clins d’œil cachés, je ne vois pas ce qui pourrait froisser.

D’ailleurs, auriez-vous des lectures favorites à nous conseiller ? Des jeux ? Quelques muses, inspirations ? Voire, même des films !
Mon favori reste Final Fantasy 6 ! C’est vraiment le jeu de rôle sur console que j’ai préféré et qui m’a donné envie d’écrire sur ce sujet.

Les aventures d’Oriane et de Serrure sont-elles bel et bien terminées ou nous réservez-vous d’autres surprises les concernant ?

Non, je n’ai pas prévu de suite. J’ai bien d’autres projets pour le moment !

La sortie d’un livre peut s’avérer un brin angoissant. Qu’en est-il pour vous ?
Comme tout le monde, j’appréhende ! On se demande toujours si les fans seront au rendez-vous et si le livre trouvera son lectorat. Lorsque je reçois des critiques, je me réjouis, car cela m’aide à réfléchir sur ma façon d’écrire et à progresser !

Qu’en est-il de vos projets livresques ?
Pour le moment, je travaille sur un livre ayant pour thème la conversion religieuse ! C’est un sujet très délicat. Je pense que je suis sur la bonne voie, mais je ne peux donner de date de sortie pour le moment. Il n’est pas impossible qu’un autre projet prenne le dessus… J’alterne fréquemment pour prendre du recul sur mes textes.

Un dernier petit mot ? La classique !
Merci à vous pour cet interview ! J’en ai profité pour découvrir votre forum littéraire et je me suis promenée parmi les rubriques. C’est très plaisant de découvrir tous ces auteurs et toutes ces chroniques. Vous faites un travail remarquable !


Dernière édition par Alexiane Th. le Lun 22 Jan 2018 - 9:33, édité 1 fois

_________________
avatar
Lana
Lecteur en chef
Lecteur en chef
Messages : 6162
Date d'inscription : 09/10/2015
Age : 34
Localisation : Au coeur de la Champagne

Re: LESLIE HELIADE

le Mar 16 Jan 2018 - 21:07

_________________
avatar
Louve alpha
Lecteur assidu
Lecteur assidu
Messages : 246
Date d'inscription : 03/09/2017
Age : 20

Re: LESLIE HELIADE

le Mar 16 Jan 2018 - 23:04
Super interview
Contenu sponsorisé

Re: LESLIE HELIADE

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum